Fusion d'étoiles à neutrons

Des ondes gravitationnelles ont été détectées par les détecteurs LIGO et VIRGO le 25 avril dernier à 10h18min26sec (heure française).


Ces ondes gravitationnelles portent la signature d'une collision entre 2 étoiles à neutrons qui seraient situées à 500 millions d'années-lumière.

A la différence d'une collision de trous noirs, une collision d'étoiles à neutrons émet du rayonnement électromagnétique (dans les domaines visibles, X et gamma), détectables quasi immédiatement !

Le problème est que les détecteurs LIGO et VIRGO on une faible précision sur la position du phénomène dans le ciel. Donc des dizaines de télescopes sur Terre et dans l'espace recherchent actuellement la signature lumineuse de cette collision.... Sur une surface d'environ 1/4 de la voûte céleste !



Rappelons qu'une étoile à neutrons est une étoile dite "dégénérée" et qu'elle naît de l'effondrement d'une étoile en fin de vie dont la masse initiale est supérieure à 8 Mo (masse solaire), et la masse finale entre 1.4 Mo et 3 Mo.





Lors de l'effondrement de l'étoile, la loi de conservation du moment cinétique engendre une augmentation de la vitesse de rotation de cette étoile. Plusieurs étoiles à neutrons ont été détectées avec des vitesses de rotation de l'ordre du millième de seconde par tour !!!

Ces astres à rotation rapide émettent souvent un faisceau de rayons X, focalisé par leur champ magnétique très intense, et rayonnent tel des "phares" dans les galaxies. On les appelle les pulsar.


Association Loi 1901 à but non lucratif - Copyright 2014-2019 © Frédéric CHARFI - Tous droits réservés - Création web - Laurent Pamato

Mentions légales   -   Plan du site    -     RGPD    -     Liens utiles

Logo-Transparent-Couleur.png

NEWSLETTER

facebook-logo.png

Départementale 51,

près du Centre Equestre

au Palis - 84110 Vaison-La-Romaine

Tel : 07 88 37 08 75